« Pourquoi faire un blog si c’est pour publier une fois tous les mois ! »

Quand on navigue un peu (trop) sur le net, on fini par se sentir chez soi sur certains sites.
On s’ouvre un petit explorateur et le premier réflexe c’est de se dire : « tiens qu’est ce que X ou Y a bien pu rédiger comme article aujourd’hui ? »

Parfois on découvre du nouveau contenu, d’autres fois pas vraiment… et la déception s’installe.
« Pourquoi faire un blog si c’est pour publier une fois tous les mois ! » adressons-nous silencieusement au blogueur fainéant dont nous visitons le site…
Et là on se rend compte (ou pas) que l’on a basculé…mais dans quoi ?!
La mauvaise foi ! 🙂

Pourquoi donc ?
Parce que l’on tient soi-même un blog (la plupart du temps), connu ou non… et que l’on agit exactement de la même façon. Pour ceux qui n’en tiennent pas, j’aurai tendance à dire : il faut le vivre pour le comprendre… 😀

On oublie souvent que la personne qui rédige le blog qu’on visite a une vie (oui !), une famille peut-être, un emploi chronophage voire des soucis (comme tout un chacun) qui peuvent venir « entraver » sa créativité ou sa productivité virtuelle… Peut-être, même, que cette personne n’a pas encore basculée dans cette terrible manie de checker combien de visiteurs sont passés à la journée sur son dernier article et ne se dit pas systématiquement : « oh mon Dieu, il faut que je rajoute du contenu pour les garder avec moi ! Si je veux un jour être encore plus célèbre et attirer encore plus de monde ! ».
Peut être cette personne n’a pas démarré son blog pour devenir riche et célèbre… mais pour le plaisir qu’elle prend à le réaliser et elle le fait à son rythme, sans tenir compte de la pression des autres.

 

Et si je devenais célèbre ?

Ne nous mentons pas, la plupart d’entre nous sont passés par cette étape du « et si, je devenais célèbre ? »… Il suffit d’une journée pluvieuse, d’un peu de temps devant soi pour ne « rien faire », on ouvre son site et on regarde chaque quart d’heure si le message laissé sur Facebook / Twitter / Instagram/ (insérez ici un nom de réseau) a attiré du monde sur l’article, si les gens ont laissés des commentaires. Au fil des heures… on se questionne sur les futurs titres accrocheurs que l’on devrait mettre ou encore on remet en question le contenu en se demandant comment attirer du monde… : le design pas assez dans l’air du temps ? Le contenu ? Le nombre de lignes de texte ? Mais comment font bidule ou truc pour attirer autant de monde avec un article que j’ai déjà lu 200 fois ailleurs sur le web…?!

 

Rageons sur les blogs connus (à défaut d’en avoir un…) :p

Ces journées là sont affreuses pour nous, car une chose en entraînant une autre on fini par passer de la simple remise en question à la jalousie des autres, ceux qui réussissent ou nous échouons. On en arrive à s’agacer du succès des uns et des autres, à prendre les choses trop à cœur et on fini par trouver des défauts aux blogs connus pour se consoler, comme cette super catégorisation défouloir (tous thèmes confondus) :

  • Catégorie du Copier-coller !
    Comment peut on avoir des centaines de visites par jour (la personne l’a annoncée dans un article à un moment donné) alors que les articles sont des presque copié-collé d’articles déjà vu ailleurs ?! Coïncidence ou pompage d’idée sans scrupules ?
    => Finalement on devrait surtout se demander POURQUOI on ne fait pas pareil ? On préfère se consoler en se disant que l’on est mieux que ça ? Ou n’avons nous pas le courage d’assumer de parler du même sujet que d’autres en donnant son propre point de vue ?

 

  • Catégorie du pas doué :
    C’est vrai quoi, regardez moi toutes ces fautes d’orthographes ! La personne publie des photos/dessins/créations qui sont moches ! Comment peut on avoir si peu de talent et être connu ? Ils ont acheté des clics ?!
    => Là j’ai envie de dire, descendons de notre piédestal… tous les goûts sont dans la nature même si ça ne nous plait pas.
    Si les visiteurs préfèrent aller voir le contenu de cette personne plutôt que le nôtre ce n’est pas une question de talent, juste de préférence.

 

  • Catégorie « politiquement incorrect » :
    Je me souviens d’un blogueur qui publiait du contenu dessin que je trouvais moche, pas du côté dessin (il est très doué pour la BD) mais du côté glauque de ses dessins… et pourtant il avait des centaines de visites et quasi autant de commentaires ! Moi j’ai passé mon chemin…les trucs glauques non merci, ce n’est pas mon délire DU TOUT ! Plus tard, en y repassant, je me suis rendu compte que c’était de l’humour noir dénonciateur des travers de notre société, l’auteur ne faisait pas ça gratuitement. Je me suis dis que j’avais jugé un peu trop vite, selon mes propres convictions…

 

  • Catégorie PUB:
    Comment les visiteurs peuvent venir sur un site ou les publicités sont partout… entre les articles, entre les menus, dans les articles (avec des mots surlignés…)
    Si la pub n’est pas apparente, parfois elle est dans l’article sous forme de partenariat, parfois avoué d’autres fois non. Là je cible plus les blogs « beauty addict ». Quand on voit des jeunes femmes avec des produits qui coûtent un bras, c’est dur de croire qu’elles ont les moyens… ou alors leurs parents sont trèèèès généreux. 😀
    Toujours est-il que là on se dit : forcément avec les derniers produits tendances, elles ne peuvent qu’attirer par le contenu de leur articles ! Nous on ne peut pas ! Pourquoi les marques s’intéressent à elles et pas à moi ? Pourquoi personne n’en a rien à cirer de mon dernier gribouillis / article / reportage photo…?
    => on tombe dans la jalousie pure, parce que là, en plus de la prétendue célébrité, l’argent arrive comme paramètre dans l’équation… Et qui n’a jamais rêvé de vivre de sa passion ?! Ou comment joindre l’utile à l’agréable.
    Là encore, bougeons-nous ! Avant de critiquer ces blogueurs qui arrivent à faire un peu d’argent de poche / ou carrément un salaire… avec leurs passions /loisirs/…demandons nous si nous ne pouvons pas nous même y arriver ? Ce n’est pas forcément aux marques à nous contacter, peut être peut on leur envoyer une demande spontanément… pour nous faire connaître auprès d’eux ! Finalement, la vraie question c’est de savoir si on a envie de faire pareil !
    Moi j’ai une publicité sur la partie droite du blog, elle est là pour tenter de générer des sous pour payer mon domaine. Autant vous dire que peut être que d’ici 10 ans je pourrais payer mon abonnement annuel une fois grâce aux clics sur la pub… ou j’aurai viré ce truc avant. C’est pas rentable du tout de générer de l’argent quand on a peu de visite, et comment inciter les gens à cliquer sur la pub ?! Honnêtement, le partenariat a l’air plus attirant, la récompense est directe et on peut profiter de suite du produit à tester. ;D

 

  • Catégorie du pistonné :
    Celui là sa tante/oncle/mère/grand-mère/meilleure copine/mari (rayez la mention inutile) bosse dans la rédaction du site XYZ.com qui met en avant les nouveaux talents blogueurs… alors forcément, « tata tu peux pas glisser un mot sur mon blog ? » et hop, le tour est joué.
    => Ne nous leurrons pas ! Ça existe !
    Mais j’ai envie de dire qu’après, la personne propulsée en avant en si peu de temps à intérêt à s’accrocher dur et développer son concept de blog rapidement pour donner envie aux personnes de lui refaire un petit coucou ! Sinon c’est le crash assuré…hé oui ! 🙂

 

  • Et je passe sur les autres.. vous avez compris le principe, c’est bien de critiquer les autres mais parfois il faut un peu regarder ce qu’on fait soi-même… :p

 

Dans l’ère du temps, heu… l’air ?

Nous vivons à une époque où notre vie sociale se joue presque exclusivement sur le web / les réseaux sociaux. Quand on y réfléchi bien, les camarades de classes / collègues de boulot, la famille… notre univers est plutôt restreint dans la vie « réelle ». Même quand on échange avec nos proches, pour certains, c’est via le web… et côté « virtuel », on rencontre parfois plus de personnes qu’on en côtoiera en « vrai » dans une vie… Si, si… ne me dites pas que vos 800 amis Facebook sont tous des potes d’enfance ? Mmmm…

Alors forcément, quand on voit la célébrité de certains, on se dit pourquoi pas moi ?! Beaucoup de personnes cherchent à percer… l’exemple des youtubeurs est bien explicite, combien d’entre eux se lancent chaque jour en reprenant les mêmes recettes que ceux qui sont devenus célèbres…ça passe ou ça casse.

 

Tout est dans la gestion…

Mais il faut garder à l’esprit que cela demande un investissement en temps important, quiconque osera dire le contraire est soit une pur génie de créativité (donc non concerné par nos problème d’humains « normaux »), soit un vilain petit menteur. Car pour gérer un blog / site / chaîne… si on ne planifie pas un temps soit peu ses publications / son travail c’est vite la catastrophe… selon les objectifs que l’on s’est fixé, par exemple, publier un article de blog avec une BD de 100 pages en PDF à télécharger n’a pas le même objectif que de préparer la publication d’un webcomic de 100 pages sur 50 semaines à raison de deux pages publiées par semaine. L’impact n’est pas le même, peut être même que le PDF de 100 pages est 10 fois plus intéressant que le webcomic (dont on ne sait pas s’il va avoir une fin un jour !) et pourtant ce dernier aura sûrement plus de succès car il aura fidélisé les personnes à mesure des publications…
De plus, il faut rester attentif à ce que l’on raconte car une fois en ligne, l’impact peut être important. Mon article peut rester dans l’anonymat pour l’éternité…lu par seulement quelques visiteurs. Mais il peut aussi être propulsé à la une d’un réseau social… lu par des centaines de personnes, relayé, commenté, copié, critiqué (« ouais arrête de plagier X ! Il a écrit sur ça y’a deux jours ! »)… et avoir un impact sur nombre de personnes, qui me dépassera peut être moi-même !

 

Et la chance dans tout ça ?

Il faut aussi se dire d’être réaliste. Tout le monde ne peut pas prétendre à être connu. Ce n’est pas une question de talent, ni de contenu intéressant ou non… c’est une part de chance. Le bon visiteur qui tombe sur le bon article au bon moment… et qui est pris de l’envie de relayer l’article d’une façon sympathique : en parlant de lui dans un article sur le même sujet, en parlant du blog… bref, via l‘interaction.
Car au final, on aura beau rédiger des articles chaque jours sur son blog ou publier des vidéos toutes les demi-journée dans l’espoir d’être remarqué, si on n’interagit pas un minimum avec nos semblables… il ne se passera rien.

 

Le cas de mon blog.

Prenons l’exemple de mon blog, voilà des années qu’il stagne ! Parce que je n’ai pas souhaitée plus m’investir pour le développer, parce que j’estime qu’il est très bien comme il est et que j’y publie ce que je veux. Il se rempli au gré de mes envies, indépendamment des grandes tendances ou des sujets d’actualités… et par conséquent il ne reçoit pas beaucoup de visites à la journée. Et finalement, je le vis très bien, j’ai trouvé mon équilibre, même si ça a pris le temps.

Il y a 10 ans, je créai un site pour poster mes dessins, juste pour que mes ami(e)s voient mes créations en ligne (bien  plus pratique que de traîner les croquis avec moi).
Puis je suis passée chez over-blog puis très vite j’ai décidé de me débrouiller seule avec WordPress…parce que ça m’éclatai tout simplement de bricoler le code et d’agencer les éléments.
Puis les blogs BDs se sont démocratisés, j’ai vu des personnes arriver sur la toile et devenir célèbres et connues en moins de quelques mois de présence.
A l’époque j’étais fan de leurs évolutions fulgurantes, certaines personnes sont encore plus connues maintenant, elles ont sorties des livres basés sur le contenu de leur site et continue leur bonhomme de chemin…entre deux, d’autres sont apparus avec le même parcours « idyllique ». Autant j’admirais leur parcours que le jalousais : « Pourquoi pas moi ?! Moi aussi j’ai un peu de talent ! Moi aussi je sais faire des ptites BDs, moi aussi j’ai des choses à raconter…je veux vivre de ma passion ! »
Puis je me suis dit tu n’as qu’à te lancer au lieu de rêvasser d’avoir la même chance… Et j’ai constaté que ce n’était pas évident du tout, comment amener des gens à vouloir venir voir mon espace ?

Fallait il tomber dans les travers d’autres :

  • devenir célèbre en postant systématiquement sur les sites connus pour me montrer et faire ma pub ? Pour qu’un jour « pouf » quelqu’un me remarque ?
  • M’inscrire sur tous les réseaux sociaux qui émergeaient et crier au monde « je suis là ! »
  • poster tous les jours du contenu pas intéressant (du moins de mon point de vue) pour être présente et avoir les gens à l’usure ?

J’ai eu plusieurs années d’études universitaire pour me poser toutes ces questions…

 

S’investir ou non ?

Et un jour je me suis dit qu’il fallait me décider, est-ce que je voulais m’investir à fond dans mon blog et tenter de le développer ? C’était quoi le plus important pour moi ? Et je me suis rendu compte que je jalousais beaucoup sans chercher à m’investir moi même. Je me suis rendue compte que quand je réfléchissais à la façon de faire connaître mon site cela devenait ma préoccupation principale…j’en arrivais à planifier des dessins / BDs juste pour pouvoir publier régulièrement, au détriment du plaisir de dessiner. Je me torturai avec le nombre de visiteurs à la journée, à actualiser les statistiques toutes les heures… me demandant s’il fallait que je m’inscrive sur de nouveaux réseaux / forums… auxquels je n’avais pas forcément envie de participer…

Au fond ça m’était complètement égal d’être connu ou non. Après tout, ça changerai quoi d’avoir 200 visites au lieu d’une , deux ou dix ?
R I E N
. Car en y réfléchissant, ce blog est là pour mon plaisir avant tout, celui de partager mes créations. Je ne me prétends pas artiste. J’espère pouvoir prétendre à une certaine habileté au dessin, peut être même un peu de talent créatif ! Mais finalement, avoir un visiteur (que je connais ou non) qui aime mon travail et laisse un petit commentaire / une petite question ou même une critique constructive me fait bien plus plaisir que des centaines qui passeraient jeter un œil juste pour voir si j’ai posté un nouveau truc / dessin / anecdote et passeraient leur chemin jusqu’au blog « connu » suivant.

Je m’en suis rendu compte avec le temps. Faire un blog c’est donner de soi, mais nous ne sommes pas tous égaux. Certains d’entre nous donnent plus que d’autres qui sont plus sélectifs concernant leur vie « privée » : vais-je montrer ma trombine au monde entier, celle de mes proches ? Ou vais-je garder l’anonymat ? Est-ce que je parle de mes tracas du quotidiens ou je me concentre sur le reste ? Est-ce que je garde seulement le dessin en sujet ou je parle d’autres sujets : photographie, DIY, actualités ?
C’est une question qu’on devrait se poser dès le début : quelle importance mon blog a le droit d’avoir dans ma vie personnelle et inversement ? Combien de temps je veux lui consacrer ?

 

Les conseils foireux…

Quand on regarde un peu sur le web, nombre de blogs parlent des astuces pour devenir célèbre…on retrouve des conseils foireux comme :

  • Attirez votre « clientèle » avec des articles intéressants.
    => OK, mais c’est quoi « intéressant » ? Ça dépend de chaque individu… donc déjà nous sommes perdants si on ne connaît pas ce qui « plaît ». Et puis, ce qui plaît aux autres ne nous plaît peut-être pas ? Et ce mot « clientèle » ça fait pas un peu… « trop » ? On dirait presque qu’on va leur vendre quelque chose. Vive le capitalisme…
  • « Donnez envie à votre clientèle de venir, mettez de belles images, un beau design… »
    => là encore, si j’aime le vert pelouse ce n’est peut être pas du goût de tous…(oui je sais y’a des gens qui n’ont « aucun goût », franchement) il y a aussi des blog notamment dessins, BDs qui se contentent d’un design blanc à deux colonnes pour justement mettre en avant les dessins…:)
  • Certains conseillent aussi d’éditer les articles pour les faire remonter dans les « actualités » des plates-formes.
    => 
    Ce serait pas tricher un peu là ? En plus de bloquer des vrais nouveaux articles…
  • Ne pas mettre de liens sortants.
    => Heu, si ! Je ne sais pas, ça vous arrive de citer vos sources ? Un lien vers un article sympa, ça peut être le démarrage d’une amitié avec un autre blogueur ? Ne croyez pas que c’est donnant-donnant…mais si votre article est intéressant, le visiteur sera assez malin pour venir lire le reste. Et puis, il est possible d’ouvrir les liens dans un autre onglet… c’est beau la technologie !
  • Soyez présent sur d’autres blogs, dans les blogrolls, dans les articles, dans les commentaires.
    => au goût de chacun, je ne suis pas une grande commentatrice, je ne cible pas les blogs que je commente en fonction de leur popularité… il faut arrêter de ne voir que ça ! Si je mets un lien vers un article ou un site, je n’attends pas de retour de la personne. Il faut arrêter de se prendre pour le centre du monde. Ça me fait penser à cette journée épique ou sur Twitter j’ai eu plus de 10 followers d’un coup. Sur le coup, j’ai cru que des gens appréciaient mes publications… et le soir même ils étaient désabonnés ! Mais pourquoi ? Parce que je ne les avait pas « follow » en retour. Désolée pour eux mais en quoi leur tweets peuvent m’intéresser s’ils parlent de sujets qui ne sont pas ma tasse de thé ?

 

Au final…

Les visiteurs, c’est vous, c’est moi ! On cherche juste à se distraire un peu en surfant sur des sites dont les sujets les intéressent un tant soi peu… Si on ne prends pas plaisir à tenir notre blog / site / chaîne… ça se ressentira très vite et personne n’aura pas envie de revenir, soyons honnête.

Et au final, ce qui compte le plus c’est ça : le plaisir qu’on prend à réaliser ses articles et partager nos différents centres d’intérêts… tout en restant en accord avec soi-même.
C’est ce qui fait l’originalité de chacun, connu ou non…

 

Le supplice est terminé 🙂

Voilà, c’était mon premier et peut être dernier billet d’humeur. Vous le découvrez peut-être (bande de chanceux… y’en a qui supporte ça depuis des années), je peux être très bavarde quand je m’y mets… 😉

J’avais envie de faire un petit retour sur mon ressenti de blog. 10 ans que je traîne mes guêtres sur le net. J’avoue avoir effacé tellement souvent le contenu de mes sites qu’il ne reste que ma parole comme preuve. Mais waouh ! Je me sens comme un vieux dinosaure qui se rend compte que la forêt a poussé autour de lui. Tout ça pour dire, au final, que je ne regrette en aucun cas ma non-célébrité sur le web. Je n’ai rien fait pour la changer et je me complais dedans… sans état d’âme.

Je me suis aussi rendu compte qu’il y a beaucoup de thèmes que j’aimerai ajouter à mon blog, plus constructifs que de simples dessins, histoire qu’il évolue avec moi et mes centres d’intérêts… J’ai parfois très envie de parler de séries (oui bon là ça n’est PAS constructif du tout), de découvertes web sympathiques ou encore de petites astuces écologiques voire économiques…

La plupart du temps, je n’en fait rien car je me répète que cela existe déjà sur le web… mais après tout, ici c’est chez moi. Donc si je veux faire un 850ième doublon d’article sur la fabrication d’un shampoing maison, ça ne regarde que moi. Et qui sait ? Peut être que vous découvririez ça pour la première fois !

Enfin ça, c’est une autre histoire… le temps seul nous dira si je passe à l’application… 🙂

Bref, merci d’avoir lu ce pavé.
Félicitations vous avez vaincu !!
Promis je fais plus court la prochaine fois…